La technique du modelage en sculpture

La technique du modelage en sculpture

La sculpture est une discipline qui a traversé les âges. Qu’elle soit pratiquée de manière professionnelle, ou simplement en guise de divertissement, l’art de concevoir des formes et des volumes demande du savoir-faire, comme de l’imagination. Parmi les techniques les plus utilisées dans le domaine, on retrouve bien sûr le modelage.

Qu’est-ce que le modelage ?

Dans l’univers de la sculpture, c’est la technique du modelage qui est le plus souvent utilisée pour réaliser des objets de taille petite à moyenne. Cette méthode consiste tout simplement à utiliser ses mains pour assembler des matériaux, dans l’objectif de leur donner une forme spécifique.

Pour utiliser la technique du modelage, il est impératif de travailler sur des matières malléables, comme l’argile, la cire, ou encore la pâte à modeler. La liste n’est pas exhaustive, puisque toutes autres formes de pâtes flexibles, et autodurcissantes peuvent faire l’affaire.

Ces dernières ont l’avantage de permettre à l’utilisateur de facilement construire, et déconstruire.

Ainsi, il peut sans difficulté créer les formes de son choix, et même se tromper, et recommencer.

Une fois terminée, la matière en question se durcie en quelques heures, ou quelques jours. Elle permet alors d’obtenir une sculpture définitive.

Comment pratiquer la technique du modelage ?

Le modelage se pratique de différentes façons, en fonction des créations que vous souhaitez réaliser. Le choix des techniques s’effectue selon les préférences personnelles, mais également selon les contraintes techniques, telles que le poids de la matière par exemple.

La première technique de modelage est le modelage par ajout. Il s’agit de juxtaposer la matière, de manière à créer du volume, et agencer des formes. La deuxième technique est l’inverse de la technique par ajout. On pourrait l’appeler la technique par suppression. Il s’agit de retirer de la matière d’un bloc de manière à obtenir la forme attendue.

D’autres techniques encore plus spécifiques existent. Parmi elles, on retrouve le colombin. Cette technique se base principalement sur du vide. Il est question de créer un volume creux en assemblant de la matière, préalablement roulée avec la paume des mains.

La technique de la plaque, également assez connue, consiste à laisser durcir des plaques de matière mises en formes, pour ensuite les assembler les unes aux autres, de manière à réaliser une oeuvre plus complète. Cette méthode est particulièrement utilisée dans la réalisation de formes géométriques décoratives par exemple.