Stage Dessin et Peinture, natures mortes actuelles​

Stage Dessin et Peinture, natures mortes actuelles​

Dessin et Peinture, natures mortes actuelles

Cet ensemble de cinq journées de stages, à suivre ponctuellement ou comme un cycle complet, propose de travailler les bases du dessin et de la peinture, avec comme fil conducteur la nature morte (l’objet, l’inanimé), et comme finalité une expression contemporaine, détachée des codes académiques anciens.

Un tarif dégressif est applicable pour un engagement sur les cinq stages. Tous les niveaux sont bienvenus, chaque participant reçoit un accompagnement personnalisé, et l’ambiance conviviale et décomplexée est notre seule règle !

Vous pouvez venir sans matériel, seulement avec votre bonne humeur.

Session 1 Session 2
STAGE 1/5 : Nature morte haute en couleurs ns 14 mars
STAGE 2/5 : Les fruits incroyables ns 28 mars
STAGE 3/5 : Les objets, ces personnages silencieux 17 janvier 23 mai
STAGE 4/5 : Natures mortes contemporaines 31 janvier 06 juin
STAGE 5/5 : Du figuratif à l’abstrait 14 février 20 juin
Les principaux éléments du stage
identités colorées

#STAGE 1

Nature morte haute en couleurs

Ce stage constitue une première approche plus classique de la nature morte que les autres stages de ce programme.

Il s’agit de travailler la couleur, dans toute la profusion et l’éclat de ses teintes vives qui s’entrechoquent, à travers une nature morte composée d’objets réels mis en place pour la séance.

Derrière ce point d’intérêt particulier porté sur la couleur, se cachent d’autres apprentissages : traduire les formes, respecter les espacements, dompter les perspectives… Une belle occasion de revoir les bases du dessin et de la peinture.

Après un placement des éléments par le dessin, nous travaillerons en peinture acrylique.

# STAGE 2

Les fruits incroyables

Peindre des fruits… oui mais quels fruits ! Des fruits exotiques, étonnants, extraordinaires, seront mis à disposition, pour être retranscrits à l’acrylique dans l’idée d’exacerber, de magnifier leurs particularités, leur étrangeté.

Le but : peindre des natures mortes fantaisistes et de caractère, qui surprennent. Déconstruire la nature morte en agençant librement les éléments qui la constituent (on peut considérer les fruits comme des motifs isolés à réorganiser, et non posés ensemble sur une table).

Un panel d’astuces visuelles sera proposé, comme l’usage d’un fond coloré audacieux, le recours au découpage / collage, l’exploitation de la silhouette du sujet… Le résultat visé est une image non conventionnelle, librement créative.

# STAGE 3

Les objets, ces personnages silencieux

Faire le portrait d’un objet : son volume, sa matière, ses ombres et lumières, sa forme, sa masse, son opacité…

Nous nous consacrerons lors de ce stage à déchiffrer l’objet par le dessin : angles, construction, proportions, simplification des lignes.

Nous testerons des techniques picturales qui enrichissent la représentation, telles que les hachures, le lavis…

A disposition pour cette journée, une sélection d’objets aussi quotidiens qu’hétéroclites : tout sujet peut être intéressant, à nous de le rendre intéressant !

# STAGE 4

Natures mortes contemporaines

La nature morte est un thème artistique ancien, à nous de prouver son atemporalité, de créer des natures mortes d’ici et maintenant, attrayantes, bluffantes, « pop » à la sauce années 2020.

Les techniques abordées lors de ce stage seront le dessin et la peintre acrylique (avec une progression par étapes de l’un à l’autre).

Un choix de modèles à peindre sera à disposition, privilégiant les packagings qui se distinguent par leurs couleurs (le vif, les contrastes), leurs matières (le plastifié, la transparence), leurs décors (dessins imprimés, codes signalétiques, typographie).

# STAGE 5

Du figuratif à l’abstrait

Lors d’une première étape, nous dessinerons (ou peindrons) un sujet réel (d’après document fourni), choisi pour ses caractéristiques visuelles fortes en terme d’aspect, de texture (eau, glace, gel, feu, pétales, drapé…). Nous nous attacherons à maîtriser sa représentation en respectant une facture réaliste.

Puis dans un second temps, nous exploiterons les caractéristiques de notre sujet pour concevoir une image personnelle abstraite, dans l’idée d’inventer quelque chose d’impossible, mais qui par sa « vraisemblance » semblera convaincant, crédible, pétri de vérité.

Informations pratiques